Menu

Opération suite à la fracture de la cheville à Annecy, près de Seynod

La prise en charge des fractures de la cheville ou du pilon tibial est un acte couramment réalisé par vos chirurgiens orthopédistes installés à Annecy. Compte tenu de l’organisation de notre centre, celle-ci est réalisée le plus souvent en semi urgence, dans les 10 jours suivant le traumatisme dans l’idéal. Aussi la prise en charge des fractures ouvertes, des fractures à forte souffrance cutanée et des fractures luxée non réduites est difficile d’organisation et nous préférons ne pas les prendre en charge afin de ne pas impacter la bonne évolution post-opératoire des patients.

Vos chirurgiens sont aussi à même de réaliser le suivi d’un traitement orthopédique ou de patients rapatriés opérés dans une autre structure.

CONTACT SECRETARIAT : 04 50 33 09 50

La pathologie


La cheville est fréquemment exposée et la fracture peut survenir à n’importe quel âge de la vie. La pratique sportive importante dans notre région en fait la première cause de fracture mais elle peut également survenir au cours d’accident domestique par exemple.

Le diagnostic est souvent cliniquement assez évident avec une cheville œdématiée, douloureuse et déformée. La radiographie permet de confirmer la fracture. Il faut néanmoins prendre garde car une fracture de la malléole externe peut parfois mimée une entorse de cheville. Il existe une grande variété de fractures de la cheville, nous décrirons ci-dessous les plus fréquentes.

Fracture de la malléole externe

Elle intéresse uniquement la partie distale du péroné et peut être associée à des lésions ligamentaires. En fonction de certains critères elle peut être traitée orthopédiquement ou chirurgicalement.

Fracture bimalléolaire

Elle intéresse la malléole externe du péroné et la malléole interne du tibia. Le traitement est toujours chirurgical car ces fractures sont instables.

Fracture du pilon tibial

Elle touche la partie articulaire du tibia. Elles sont plus rares et leur pronostic est moins bon du fait des lésions cartilagineuses liées au traumatisme. Ces lésions peuvent être pourvoyeuses d’arthrose. Le traitement de la fracture de la cheville est chirurgical.

Traitement de la fracture

Plusieurs types de traitement peuvent être mis en place. Néanmoins un avis chirurgical est toujours souhaitable afin de choisir la meilleure option thérapeutique et donc d’optimiser les chances de récupération sans séquelles.

Traitement orthopédique

Le traitement orthopédique consiste à immobiliser la fracture pendant la période de consolidation. Le port d’une immobilisation par botte pendant 45 jours est la règle. L’appui pourra être donnée ou non selon le type de fracture.

Ce traitement s’adresse à des fractures peu ou pas déplacées et avec respect de la congruence articulaire. Un avis chirurgical est néanmoins toujours souhaitable pour s’assurer que ce traitement convient à votre fracture et qu’il est mené correctement. Un suivi radiologique et clinique est toujours nécessaire. La rééducation sera débutée à la suite de l’immobilisation.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical a pour but de réduire la fracture et de la stabiliser par du matériel d’ostéosynthèse afin d’être dans des conditions idéales pour obtenir la consolidation. En fonction du type de fracture votre chirurgien adaptera la technique chirurgical et le matériel d’ostéosynthèse. Nous avons opté par du matériel chirurgical performant associant plaque « anatomique » et vis verrouillées.

La chirurgie se déroule le plus souvent sous anesthésie loco-régionale. Elle est réalisée en ambulatoire ou au cours d’une courte hospitalisation. Une botte en résine sera réalisée au décours de la chirurgie dont la durée et l’appui au sol ou non est fonction de votre fracture. La rééducation sera initiée par votre chirurgien à la suite de l’immobilisation.

Complications

Un traitement orthopédique mal conduit ou inadapté expose à des risques de consolidation avec un cal vicieux. Cela expose rapidement la cheville à de l’arthrose post-traumatique.

De même, une fracture avec des lésions cartilagineuses importantes expose à de l’arthrose post traumatique même si le traitement a été bien conduit. Votre chirurgien orthopédiste exerçant à Annecy vous informera tout au long de la prise en charge des possibles « séquelles » liées à votre fracture.

Troubles de cicatrisation et infection

La couverture cutanée de la cheville étant fragile, il existe toujours un risque lorsque l’on opère la cheville. Ce risque est néanmoins très faible mais peut être majoré en fonction de la fracture et du patient (fumeurs).

Algodystrophie

Toute fracture, immobilisation, ou chirurgie expose à un risque d’algodystrophie. Il s’agit d’un phénomène douloureux et inflammatoire dont les causes sont encore mal comprises. Il n’existe pas de traitement spécifique. L’algodystrophie est imprévisible dans sa survenue, sa durée, son évolution et les séquelles potentielles (exceptionnelles).

Phlébite

La fracture, l’immobilisation et la chirurgie augmente le risque de phlébite. Un traitement préventif vous sera prescrit pendant la durée d’immobilisation.

Pseudarthrose

Il s’agit de l’absence de consolidation de la fracture malgré le traitement. On considère qu’il y a pseudarthrose après 6 mois d’évolution. Le risque de pseudarthrose toutes fractures et traitements confondus est de 1 à 5%. Certains facteurs comme une fracture ouverte ou le tabac augmente le risque de pseudarthrose. La pseudarthrose peut survenir au décours d’un traitement orthopédique ou chirurgical.

Le traitement de la pseudarthrose est chirurgical avec une ostéosynthèse qui peut être complétée par une greffe osseuse.

Pour toute prise charge chirurgical ou avis de vos chirurgiens sur votre fracture, prenez contact avec notre secrétariat qui vous donnera un rendez-vous dans les plus brefs délais.

Site de l’Association Française de Chirurgie du Pied et de la Cheville (AFCP) sur la pathologie 

CONTACT SECRETARIAT : 04 50 33 09 50 Contactez-nous

Consultez également :

Actualités