Hallux valgus

INTRODUCTION

L'hallux valgus est une déformation fréquente. Pour poser l'indication chirurgicale, il faut une douleur ou une gêne importante et prolongée. Une radiographie du pied confirme et analyse la déformation par des mesures précises, et permet de planifier l'opération. Le geste chirurgical est différent selon les cas; il tend à retrouver un pied indolore et de morphologie normale. Le principe de la correction chirurgicale n'est pas de raboter la bosse ou exostose (conséquence de la déformation), mais de corriger la cause afin d'éviter au mieux la récidive. La chirurgie de l'hallux valgus a connu depuis plus d'une décennie un véritable essor grâce à l'évolution des techniques chirurgicales permettant d'obtenir des résultats fonctionnels et esthétiques satisfaisants.

DEFINITION

La déformation est bien connue :

L'extrémité du premier métatarsien se déplace en dedans (varus) alors que le gros orteil se couche en dehors (valgus) en réalisant un angle dont le sommet crée une saillie (appelée communément « oignon »). Les tendons prennent la corde de l'arc et pérennisent la déformation. L'appui correct sur le gros orteil est perturbé et la charge se reporte sur les petits orteils.

 Pied déformé en hallux valgus avec en saillie une bursite
(appelée communément oignon)

Pied déformé en hallux valgus avec en saillie une bursite (appelée communément oignon)

Radiographie d'un hallux valgus avec saillie de la tête
du premier métatarsien responsable de la bursite
douloureuse

Radiographie d'un hallux valgus avec saillie de la tête du premier métatarsien responsable de la bursite douloureuse

Les tendons prennent la corde de l'arc et
pérennisent la déformation

Les tendons prennent la corde de l'arc et pérennisent la déformation

CAUSES

Quatre facteurs favorisent l'hallux valgus :

L'hérédité; Le sexe féminin; Le port de chaussures étroites (le gros orteil entre en conflit avec la chaussure); La longueur excessive du premier orteil.

Les différents canons du pied. (sous les dessins : Pied égyptien Pied carré, Pied Grec)

CONSÉQUENCES

Les modes évolutifs de l'hallux valgus sont variables. La déformation peut ne pas être douloureuse, et ne gêner uniquement que le chaussage.

Toutefois le plus souvent, l'évolution est faite de poussées inflammatoires entrecoupées de périodes d'accalmie. Les motifs de consultations suivants sont les plus fréquents :

  • La saillie osseuse (oignon) devient inflammatoire et douloureuse.
  • Le gros orteil dévié en dehors entre en conflit avec le deuxième orteil source d'ongles incarnés à répétition ou de cors douloureux.
  • Les petits orteils sont refoulés par le gros orteil et se déforment en griffes avec des cors dûs au conflit avec la chaussure.
  • Des durillons plantaires douloureux apparaissent par excès d'appui conséquence de l'insuffisance du gros orteil.
Hallux valgus avec deuxième orteil en
griffeDurillon plantaire par excès d'appui par insuffisance du gros orteil

INTERVENTION CHIRURGICALE

Si la gêne ou les douleurs sont importantes et que les traitements médicaux n'ont pas donné un résultat satisfaisant une intervention chirurgicale est souhaitable. Cette opération chirurgicale a pour but de redresser le gros orteil et parfois les orteils voisins afin de remettre les os (phalanges et métatarsiens) dans un axe correct.

L'intervention chirurgicale comporte la plupart du temps : des sections osseuses (ostéotomies), et des gestes sur les ligaments et les tendons qui entourent les articulations. Les os sectionnés sont fixés généralement par des vis qui sont habituellement conservées définitivement.

Les techniques varient selon le type et la gravité de la déformation. Certains gestes peuvent parfois être pratiqués de manière mini-invasive ou percutanée.

Hallux valgus avec durillons plantaires douloureux : double ostéotomie pour l'hallux valgus associée à des ostéotomies percutanées des métatarsiens latéraux

Hallux valgus avec durillons plantaires douloureux : double ostéotomie pour l'hallux valgus associée à des ostéotomies des métatarsiens latéraux pour diminuer l'appui sur ces rayons.

Hallux valgus simple : ostéotomies (métatarsienne et phalangienne)

Hallux valgus simple : ostéotomies (métatarsienne et phalangienne)

La durée habituelle de l'intervention chirurgicale est de 30 minutes à 1 heure 30, selon le nombre et le type de gestes réalisés. Sauf exception, l'intervention saigne peu et aucune transfusion n'est nécessaire. La chirurgie peut être pratiquée en ambulatoire dans certains cas sinon la durée d'hospitalisation est le plus souvent de 1 à 2 jours.

Hallux valgus arthrosique et griffes des orteils: arthrodèse du gros orteil fixée par une plaque et une vis associée à
des arthrodèses inter-phalangiennes du second et du troisième orteils par implants intraosseux

Outre les risques liés à tout geste chirurgical, les interventions pour hallux valgus comportent des risques spécifiques dont les plus fréquents sont :

l'infection, les problèmes cicatriciels, la phlébite, le démontage des sections osseuses réalisées, les problèmes éventuels liés au matériel implanté, la récidive ou à l'inverse l'excès de correction, et enfin ceux des actes complémentaires décidés en cours d'opération.

SUITES OPÉRATOIRES

La douleur postopératoire est habituellement modérée et limitée aux jours suivant l'opération. Pendant l'hospitalisation, la prise en charge de la douleur fait appel à la perfusion de produits antalgiques ou antiinflammatoires, et à la réalisation d'une anesthésie locorégionale dont les modalités vous seront expliquées lors de la consultation anesthésique qui précède l'intervention chirurgicale. Le pansement réalisé au bloc opératoire n'est habituellement pas changé avant votre première consultation de contrôle. Vous conserverez ainsi votre pansement pendant cette durée et le fait qu'il soit un peu taché de sang ne doit pas vous inquiéter. Il sert à limiter l'oedème (gonflement inflammatoire). Dans certains cas, votre chirurgien pourra faire renouveler plus souvent le pansement. Toutefois si votre pansement vous paraît trop serré ou s'il est sale, il peut être refait plus tôt que prévu. Un traitement anticoagulant peut être prescrit pendant une à deux semaines après l'intervention pour éviter le risque de phlébite. L'appui est autorisé dès le premier jour suivant l'opération. Cette reprise de la marche se fait à l'aide d'une chaussure adaptée. Une ordonnance vous a été fournie en consultation afin que vous puissiez vous procurer cette chaussure. Les déplacements doivent impérativement se faire à l'aide de la chaussure adaptée pendant les quatre à six premières semaines qui suivent l'intervention chirurgicale.

Il faut respecter un repos relatif et surélever le pied régulièrement afin d'éviter l'oedème.

 Chaussure de décharge adaptée à la période post-opératoire

Vous serez autorisé à reprendre l'appui avec des chaussures du commerce après quatre à six semaines selon les interventions. A ce terme, votre pied sera souvent encore un peu gonflé et vos chaussures habituelles ne conviendront pas encore. Votre chirurgien pourra vous conseiller de masser votre cicatrice avec une crème hydratante. Vous pourrez également appliquer des cataplasmes d'argile verte sur votre pied. Votre pied restera gonflé environ 2 mois en cas de chirurgie isolé du premier rayon. Il peut rester gonflé plus longtemps en cas de chirurgie associée des rayons latéraux. Il dégonflera d'autant plus vite que vous l'aurez ménagé. La reprise du sport sera possible 3 à 6 mois après l'intervention.

Une rééducation est souvent proposée dans les semaines qui suivent l'intervention chirurgicale pour assouplir les orteils opérés, pour lutter contre l'oedème et pour aider à la reprise de l'appui sur l'avant pied.

Une durée d'arrêt de travail en moyenne de 4 à 8 semaines est obligatoire. Cette durée d'arrêt est variable en fonction de votre type d'activité professionnelle.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Quand faut-il envisager une opération de l'hallux valgus ?

Seule la douleur ou la gène au chaussage doit motiver une intervention. La décision vous revient après avoir été informé des contraintes de l'intervention.

Ainsi le meilleur moment est celui qui vous permettra de respecter les consignes postopératoires données par votre chirurgien.

Quels sont les bénéfices de l'opération ?

L'objectif principal de l'opération est de diminuer les douleurs et la gène aux chaussages liées aux déformations. L'intervention permet aussi d'éviter l'aggravation.

Garde t-on des douleurs après une chirurgie du pied ?

Non, le plus souvent après plusieurs mois, il n' y a plus de douleur. Il peut néanmoins persister des douleurs ou une gène malgré l'opération pour de multiples raisons même en dehors de toutes complications. Il faut cependant retenir que dans la grande majorité des cas, il y a moins de douleurs après qu'avant l'opération.

Doit-on enlever le matériel implanté dans mon pied ?

Non, le matériel implanté ne doit pas être enlevé. Néanmoins dans de rares cas, il peut être gênant et il est alors nécessaire de le retirer.

Est-ce que cela va changer la taille de mes pieds ?

Dans les cas simples : non. Dans les cas plus complexes : oui car il est parfois nécessaire d'effectuer des accourcissements osseux pour corriger les déformations.

L'opération peut-elle avoir des complications ?

Oui, comme n'importe quel acte chirurgical.

Avant l'opération, comment préparer mon retour chez moi au mieux ?

Vous ne pourrez pas conduire pendant quatre à six semaines, et il est préférable de rester chez vous sans sortir la première semaine. Il faut donc prévoir le nécessaire si vous n'êtes pas aidé. Pour le reste, il n'y a pas d'aménagements particuliers à prévoir puisque vous pourrez marcher sans béquilles et monter et descendre les escaliers.

En quoi consistent les évaluations préopératoires ?

Le plus souvent, il n'y a pas d'examens systématiques à prévoir. En revanche, vous devez informer l'anesthésiste et le chirurgien de vos antécédents médicaux et chirurgicaux. C'est alors l'anesthésiste qui décidera en fonction de ces derniers de l'opportunité d'examens préopératoires.

Où dois-je acheter la chaussure adaptée prescrite par mon chirurgien ?

Vous devez acheter votre chaussure postopératoire en pharmacie. Il peut être nécessaire de la commander.

Je suis fumeur (se) ?

Le tabac a un effet péjoratif de manière certaine sur les risques suivants: les retards et les troubles de la cicatrisation cutanée, les infections, les retards de consolidation osseuse et les pseudarthroses. L'intervention est une bonne occasion d'arrêter de fumer !

Va-t-il falloir que j'arrête de prendre certains médicaments ou signaler certains traitements particuliers ?

Oui, vous devez impérativement signaler l'ensemble de votre traitement à l'anesthésiste. Certains médicaments comme les anticoagulants devront être arrêté impérativement. Les modalités vous seront expliquées lors de votre consultation d'anesthésie.

Que dois-je faire en cas de mycoses ou de plaies infectées sur le pied ou entre les orteils ?

Vous devez signaler toute porte d'entrée infectieuse à votre chirurgien. Il pourra être nécessaire de reporter l'intervention ou au contraire de l'avancer.

Que dois-je emporter pour mon hospitalisation ?

Votre dossier médical avec vos radiographies ; votre chaussure postopératoire ;

le nécessaire pour votre hospitalisation ; vos documents d'hospitalisation ;et vos justificatifs concernant la sécurité sociale et votre mutuelle.

Quel type d'anesthésie va t-on me faire ?

Une anesthésie locorégionale. Le plus souvent, elle est pratiquée au-dessus du genou par l'injection autour des nerfs d'un produit anesthésiant. Sa durée d'action est de quelques heures.

L'opération est-elle longue ?

Non. La durée habituelle de l'intervention est de 30 minutes, mais peut aller jusqu'à 1 heure 30 selon le nombre et le type de gestes pratiqués.

Que fera t-on contre la douleur ?

Quand le pied « se réveille », on vous donnera des antalgiques immédiatement pour limiter au maximum les douleurs postopératoires.

Quand pourrai-je recommencer à marcher ?

Vous pourrez marcher dés le lendemain de l'intervention. Le soir même, pour la chirurgie ambulatoire, mais l'usage de béquilles peut alors être rendu nécessaire par l'anesthésie du pied.

Combien de temps vais-je rester à l'hôpital ?

La durée d'hospitalisation est le plus souvent de 1 à 2 jours. Dans certains cas et dans certaines conditions, la chirurgie de l'hallux valgus peut être pratiquée en ambulatoire (sortie le jour même de l'intervention).

Me faudra-t-il des béquilles ?

Non, sauf pour la chirurgie ambulatoire

Pourrais-je monter ou descendre un escalier ?

Oui, vous pourrez monter ou descendre les escaliers dès les premiers jours.

Faut-il que je surélève le pied la nuit ?

Oui, cela permet de diminuer l'oedème postopératoire. Il faut également surélever le pied la journée autant que possible.

Comment faire la toilette du pied ?

Dans un premier temps, il ne faut pas mouiller le pansement. Il vous faudra donc soit éviter les douches soit isoler le pied par un film plastique. Ensuite, après environ 3 semaines et surtout après que votre chirurgien vous l'y autorise, vous pourrez vous laver normalement et prendre des douches. Il vous faudra néanmoins encore reste prudent vis-à-vis de la cicatrice (ne pas frotter, bien rincer et bien sécher).

Combien de visites médicales prévoit-on après mon hospitalisation ?

Dans la plupart des cas, les patients seront revus trois fois la première année.

À quoi servent les visites de contrôle ?

Au début, il faut s'assurer de l'absence de complications précoces (retard de cicatrisation, hématome, infection etc.). Ensuite après quatre à six semaines, il faut faire une radiographie de contrôle pour vérifier la consolidation osseuse et l'absence de complications et ainsi vous autoriser à reprendre l'appui complet sans la chaussure postopératoire. Enfin, après quelques mois, il faut vérifier que le gros orteil reste bien aligné, que le pied ait bien dégonflé, que les douleurs aient diminué etc. Le plus souvent, on effectue une dernière radiographie de contrôle à ce moment-là. Quoi qu'il en soit, en cas de problème ou d'inquiétude, il ne faut pas attendre la prochaine consultation et prévenir votre chirurgien ou au moins votre médecin traitant.

En quoi consiste le programme de rééducation ?

Il est variable selon les gestes pratiqués. Il vise trois objectifs principaux: la lutte contre l'oedème, la souplesse des articulations opérées et la reprise de l'appui. Ses modalités et sa durée sont variables selon les patients et les habitudes du chirurgien. On peut également vous demander de pratiquer une« auto rééducation ».

Combien de temps dois-je attendre avant de marcher normalement ?

La reprise de la marche complète, indolore et prolongée se fait environ à 3 mois.

Dans les cas plus complexes, ce délai peut être prolongé à 6 mois.

Est il possible de conduire, et à partir de quand ?

Vous ne pouvez pas conduire avec la chaussure postopératoire sauf avec une voiture automatique pour le pied gauche. Dans la plupart des cas, vous pourrez donc reconduire quatre à six semaines après l'intervention.

Pourrai-je pratiquer une activité physique avec mon pied ? Si oui, quand et quel sport ?

Les sports sollicitant le pied opéré (course à pied, gymnastique, football, tennis, golf etc.) pourront être repris le plus souvent trois mois après l'intervention.

Peut-on voyager quand on a été opéré du pied ?

Non, sauf cas particuliers, il est plus prudent de ne pas prévoir de voyage dans le mois qui suit l'intervention.

Vidéo



Contact

 

c